Mais que fait la SFU ?

J’ai fais un rêve …

J’ai rêvé qu’en pleine tourmente économique, sociale, prospective, technologique, de communication, de l’emploi, d’échelle d’intervention, de mondialisation, d’intervention si efficace des lobbies restreignant notre profession, de lobbies empêchant nos diplômés d’accéder aux fonctions territoriales, j’ai rêvé donc que « la plus représentative » ( !) de nos organisations professionnelles, la SFU, était en plein combat sur tous les fronts !

Je n’ai pas eu à me réveiller, mais à me sortir brutalement du cauchemar : La SFU m’a envoyé un courriel ce samedi 24 août de Saint-Barthélemy, au soir, me demandant « d’élire nos représentants au conseil d’administration de l’OPQU », pour la reconnaissance « officielle » des urbanistes qualifiés.
Je ne vais pas me livrer à un commentaire de ce qu’écrit Jacques VIALETTES, l’actuel Président –qui est loin d’être inactif.
Mais cet appel au vote au CA de l’OPQU m’a brutalement révélé ce que, maintenant, la SFU se condamne à être : un outil inapproprié, qui s’autoalimente d’actions qui ne sont plus que des leurres, sans véritables finalités d’action. Un ensemble vide.

Quelle reconnaissance « officielle » ? Que vaut l’approbation arrogante de la SFU de « la capacité de formation » ou celle « d’animer la recherche » qu’elle délivre aux universités formant des urbanistes ?
Quand j’étais, il y a 3 ou 4 ans au CA de la SFU, j’ai connu très peu de « chercheurs » ou de représentant de chercheur, alors qu’on nous faisait croire que nous étions au moins 200 membres cotisants. Et que nous représentions le macrocosme de l’urbanisme français, et même européen.

De cascades de représentations en délégations souvent vides, la prestigieuse SFU-car elle a été prestigieuse, innovante, moteur de nombreux mouvements depuis 1911- s’est vidée de toute substance. Au mieux, elle est la porte parole retardataire d’actions qui s’exercent ailleurs, sur d’autres terreaux fertiles.

Même son site web vit encore sur d’anciens « acquis » :
L’exemple le plus comique, si ce n’était aussi triste, se situe à la page dédiée à l’intercommunalité –sujet d’actualité s’il en est ! Les préfets sont sommés par circulaire du 8 août 2013 qu’aucune commune n’y échappe d’ici le 1er janvier 2014. C’est une obligation d’application immédiate, l’article L.5210-1-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) étant entré en vigueur le 1  juin.

Lisez-la, cette page du web : la SFU y place en article principal, l’interview de Béatrice Mathiot de …. Dominique MUSSLIN (avec une faute à MUSSLIN : « MussElin ») sur ce qu’il exprimait il y a…quelques temps sur l’inéluctabilité de l’intercommunalité !

Le fond est toujours pertinent, mais le « rafraichissement » -sans parler de la faute d’orthographe- est toujours à la traine: et il y a pourtant à s’exprimer MAINTENANT sur la circulaire du 8 août 2013 aux préfets !
Enfin, je n’évoquerais pas – c’est mon mauvais esprit !- l’ironie que peut revêtir la présentation d’un article de Dominique MUSSLIN. Il est l’initiateur et l’animateur principal du « Syndicat des Nouveaux Urbanistes »
Et là, ce n’est pas un rêve, notre Assemblée Fondatrice se tiendra le mois prochain !

A très bientôt, ceux qui sont bien réveillés.

Daniel DE LICHANA
Nouvel urbaniste

Advertisements

À propos de nouveauxurbanistes

administrateur du site nouveaux urbanistes

Publié le 26 août 2013, dans Témoignages. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Ci -dessous le lien vers mon interview que le site de ls SFU a oublié de censurer:
    http://www.urbanistes.com/intercommunalite-1073.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :