la messe 2013 du Conseil français des urbanistes

De retour d’un voyage spatio-temporel, je vous fais part du compte rendu de la prestigieuse université d’été des urbanistes (ça vous évitera d’y aller pour rien).

Le Président Kaa rappela que le CFDU est une confédération d’associations d’urbanistes. Chacune de ces associations comptant en moyenne 10 personnes (dont on n’est pas sûr qu’elles soient d’ailleurs à jour de leurs cotisations), le CFDU représente donc arithmétiquement une centaine de personnes, qui compte tenu de leur moyenne d’âge ont œuvré un jour pour l’urbanisme. (Ne doutons pas que 100 sur 20 000, cela constitue un véritable mandat de représentation).

Il rappela également que l’une des missions du CFDU était de promouvoir les associations qui la constitue, s’auto justifiant immédiatement en précisant que seule l’inaction pouvait promouvoir le néant absolu.

Le CNJU fit ensuite une brillante présentation de son action (réelle cette fois) et présenta savamment ses propositions et son livre blanc. Le Président les en remercia et les raccompagna en leur confiant « surtout n’hésitez pas à nous dire de quoi vous avez besoin, on vous dira comment vous en passez ! » et en leur assénant son célèbre « ayez confiance, ayez confiance »

Une seconde intervention attendue fut celle d’UT, qui exposa son projet de licence d’exercice pour les urbanistes. Cette proposition fut compléter par une nouveauté, une révélation : la VAE qui allait sauver les jeunes urbanistes. En effet, leurs diplômes n’étant pas reconnus, l’idée soumise à l’assemblée est de valoriser l’expérience pour accéder aux nouveaux grades de la licence les jeunes urbanistes au bout de plusieurs années pourront ainsi devenir :
assistant d’études-grouillot
chargé d’études-grouillot
sous les ordres d’un ingénieur voyer (membre de l‘AITF) bien sûr. Face à cette révélation, l’assistance fut rassurée, car les jeunes allaient rentrer dans le rang.

Dans l’enthousiasme général, le représentant de la SFU alla même jusqu’à révéler que l’université d’été 2020 aurait pour thème « la non reconnaissance des urbanistes », parrainée cette fois par l’AITF qui sera devenue membre du CFDU entre temps.

Le Président Kaa conclut l’université 2013 sur son slogan devenu célèbre « L’avenir est au passé ! »

Il s’agissait peut être aussi d’une réalité alternative, mais pourtant la similitude des postures amènent à s’interroger.

Maurice FOURRIER
Ingénieur principal territorial
Urbaniste OPQU, IUAR,
ex membre d’APUCT, UT, SFU, APUA, et même dans un court instant d’égarement IVF , où il est mort d’ennui
et bientôt du Syndicat des Nouveaux Urbanistes

Publicités

À propos de nouveauxurbanistes

administrateur du site nouveaux urbanistes

Publié le 28 août 2013, dans - Nos 8 convictions. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :